Dental Tribune Belgium (French)

COVID-19: le combat de la profession pour la vaccination

By Hugues Henry
February 19, 2021

CHARLEROI La Chambre Syndicale Dentaire (CSD) appelle les dentistes à prêter main-forte dans les centres de vaccination qui manquent de main-d’œuvre.

Mal-aimés, les dentistes, en pleine crise corona? Sans aller jusque-là, force est de constater que la profession a dû se faire entendre pour être prise en considération par les autorités. «Alors que nous sommes à 30 cm du patient, avec des turbines qui envoient des projections à trois mètres à la ronde, les politiques avaient lors de la première vague pensé à fournir des masques aux coiffeurs, qui sont légion, plutôt qu’aux 10.000 dentistes et quelques!», rappelle Michèle Aerden, première femme à avoir assuré la Présidence de la FDI World Dental Federation (2005 à 2007).

Aider à vacciner les Belges
De retour sur le devant de la scène belge, en tant que Secrétaire Générale de la Chambre Syndicale Dentaire (CSD), Michèle Aerden a initié ce 18 janvier une nouvelle campagne qui rappelle le poids des dentistes dans l’art de guérir... «C’est un appel à l’aide à tous les dentistes volontaires parmi nos membres pour aider à vacciner les Belges contre la COVID-19, en prêtant main-forte dans les centres de vaccination qui manquent de main-d’œuvre. Les piqûres, cela nous connaît, nous sommes formés pour réagir à un choc anaphylactique à notre fauteuil.»

Vacciner et être vacciné
Les dentistes intéressés seront repris sur une liste de volontaires. En parallèle, la CSD a adressé une lettre aux autorités responsables, les ministres fédéral et régional, le Risk Management Group (RMG) et Sciensano pour confirmer la disponibilité de la profession dentaire dans le cadre de la campagne de vaccination. Et de citer en exemple le Canada ou la France où des textes ont été élaborés en vue de proposer la collaboration de la profession dentaire dans ce défi de taille. Notons par ailleurs que, dès ce mois de février, les dentistes, repris dans la cohorte du personnel de première ligne, à l’instar des médecins, infirmiers, kinésithérapeutes, etc. peuvent eux-mêmes bénéficier du programme de vaccination.

www.incisif.org
www.facebook.com/csdasbl

2 Comments

  • PATRICK SLAEDTS says:

    Est il éthique et déontologique de vacciner à l aide des vaccins arn dont on ne sait pas si;
    – quelle est la protection vis à vis des variants?
    -Empêchent ils la contagion?
    -Les effets secondaires de type allergique augmentent avec la seconde dose.
    -Il y a-t-il des effets secondaires à moyen et long terme?
    -Quelle est la durée de la protection?
    Toutes ces question, liste non exhaustive n’ont pas à ma connaissance reçu de réponse claire et validée.

  • anne-sylvie vandegaer says:

    Je me suis inscrite comme volontaire bénévole à la vaccination via la chambre syndicale dentaire ET via l’AVIQ, suivant un horaire bien précis puisque je prendrais congé expressément pour apporter mon aide.
    Mais, pas de nouvelle! Donc j’ai téléphoné à l’AVIQ pour savoir si j’avais le profil pour aider à la vaccination en étant dentiste, on m’a répondu que nous n’étions pas dans la liste des personnes aptes à apporter notre aide!!! on m’a conseillé de téléphoner au forem où on m’a répondu la même chose!!!
    Je confirme: les dentistes = professionnels mal aimés !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2021 - All rights reserved - Dental Tribune International